L’économie collaborative : En marche !

Echanger sa moto, apprendre la couture avec une voisine…, le partage serait-il l’avenir ? L’économie collaborative est sans nul doute le meilleur moyen d’allier récup, diy et partage.

 

1er constat, l’économie collaborative commence à être bien présente. Environ 75 % des Français participent à cette nouvelle économie sans parfois même le savoir (Sondage IFOP 04/14) et 54 % sont prêts à partager, prêter ou encore donner une 2nde vie à un bien qu’ils n’utilisent plus. Entraide, coopération, intelligence collective, tels sont les mots d’ordre de ce mouvement d’avenir qui regroupe l’ensemble des pratiques favorisant l’usage plutôt que la possession.

 

mobile_apps

 

Donner, échanger, partager, acheter pour plusieurs …

Qu’ils soient clients, loueurs ou producteurs, environ 80 % des Français découvrent l’économie collaborative par la consommation, pour réaliser des affaires.

Mais pas seulement, la construction d’un lien social séduit 16 % des Français, et 24 % sont pour de nouvelles pratiques de consommation (« Petit manuel d’économie collaborative à l’usage des entreprises », d’Aurélie Duthoit, éd. Eyrolles).

Précurseur en France, Le Bon Coin est “le 1er vide grenier de France. On peut y arrondir ses fins de mois, trouver des pièces uniques et faire des rencontres formidables autour de la transmission d’un objet”, explique la directrice de communication du site.

Le concept n’est pas révolutionnaire, mais l’addition Internet + crise économique a eu pour résultat à cette pratique un coup d’accélérateur sans précédent.

Le numérique a multiplié par 10 les possibilités de mise en relation via des sites qui permettent de se localiser pour proposer ses services.

Nous avons commencé par vendre, acheter puis louer entre particuliers… L’évolution amène tout cela vers le partage et l’achat partagé, fer de lance du site www.SePartagerUnBien.com.

Récup’, recyclage, réparation…

Ce qui intéresse également le public?  La protection de l’environnement par la lutte contre le gaspillage qui arrive en deuxième position des motivations annoncées.

61 % des Français perçoivent cette pratique comme positive pour l’environnement.

Repairs café, sites internet, tutos et plateformes se multiplient pour apprendre la réparation de ses biens.

En octobre 2016, le réseau Envie, pionner de l’économie circulaire, a organisé la tournée d’un Repair Truck dans huit villes françaises pour sensibiliser le public sur l’entretien et la réparation.

Le géant Castorama est à l’origine de la plateforme Wiki for Home, le Wikipédia du bricolage et du premier Mooc de décoration.

Associé à la plateforme Frisbiz, Notre partenaire Leroy Merlin, très concerné par ce mouvement, cartonne avec son service de réparation et de livraison collaborative.

Respect de l’environnement, construction de lien social avec des personnes partageant le même centre d’intérêt, économie d’argent et de temps, voici les valeurs de l’économie collaborative.

eco-collaborative

Quelques adresses utiles :

Financement participatif : kisskissbankbank.com, ulule.com

Récupération de matériaux pour les entrepreneuses : lareservedesarts.org

Ateliers partagés : lestalentsdalphonse.com,

Trouver des pièces détachées : spareka.fr

Partager sa cuisine : monvoisincuisine.com, partagetonfrigo.fr

Partage de jardin : plantezcheznous.com

Achat pour plusieurs : separtagerunbien.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>